La face cachée de Margo de John Green – Un road trip saisissant…

892075

L’image sera bientôt modifiée


Ah monsieur Green ! Je pense que nous allons nous revoir très prochainement…

Il y a un an, c’était avec les larmes aux yeux que je fermais Nos Etoiles Contraires. Aujourd’hui, je ferme à nouveau l’un de vos livres avec un sourire apaisé.

Vous avez touché mon petit coeur et m’avez ouvert les yeux encore un peu plus, et pour ça, je vous en remercie.

Voilà ce que je dirai à John Green si je devais le rencontrer.


De quoi ça parle ?

Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit.Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper…


Ce qui m’a attirée ?

Je dois dire que je me suis lancée dans cette lecture les yeux fermés car j’avais eu un énorme coup de coeur pour Nos Etoiles Contraires. J’avais quelques romans de John Green dans ma PAL et j’ai choisi celui-ci à l’occasion de la sortie du film. Aussi, j’ai eu un gros vide au mois de septembre, et j’étais certaine de retrouver la motivation en ouvrant un roman de John Green. Et vous savez quoi ? Ça a marché !


Ce que j’en pense maintenant ?

Ce roman a quelque chose du roman d’investigation, puisque nous passons une bonne partie du livre à chercher Margo : on veut savoir où elle se trouve en cherchant à comprendre qui elle est.

C’est un livre à trois vitesses, comme trois histoires en une. Et, je n’en suis pas certaine, mais j’ai comme l’impression que chacune de ces parties représente une étape dans la construction de l’identité à l’adolescence. La “ficelle” correspondrait au moment où quelque chose se brise en nous, comme un coup qu’on prendrait sur la tête pour nous réveiller de l’enfance ; c’est d’ailleurs ce que dit Margo en parlant d’une corde qui se brise en nous. “L’herbe”, si on en croit l’interprétation de Quentin, représente l’amitié. Enfin, la troisième partie s’appelle “Le vaisseau”, et à juste titre. Cette troisième partie est un road trip qui pousse les personnages à sortir de leur zone de confort et à se poser des questions sur ce qu’ils sont et où ils vont.

J’ai aussi beaucoup aimé les nombreuses références qui se trouvaient disséminées un peu partout dans le roman. Je pense notamment au recueil de poème Feuilles d’herbe de Walt Whitman qui revient souvent dans le récit et qui porte lui-même un message, à la fois pour Quentin et pour le lecteur.

Ce que je trouve immense chez l’auteur, c’est que ses livres ont une portée universelle alors même que les histoires sont presque extraordinaires. Il nous parle d’adolescence avec justesse, sans préjugé et met le doigt sur les sentiments et les émotions qui se bousculent à cette période de nos vies. Les mots de l’auteur, que nous entendons à travers ses personnages, apaisent nos peurs et nous rassurent. Et, loin de la leçon de morale, il nous propose de réfléchir et de changer l’angle sous lequel nous regardons le monde.

Dans ce roman, John Green tente de nous ouvrir les yeux sur les relations et la façon dont on perçoit notre entourage. Parfois, on idéalise trop nos amis en les mettant sur des piédestals à tel point qu’on finit par ne plus oser les approcher. On s’enferme également dans les préjugés à ne plus oser aller voir des gens qui ne semblent pas nous correspondre. Mais trop souvent, et John Green a raison, on se méprend sur notre propre identité. On manque de confiance, on se laisse avoir par les on-dits, on pense être enfermé dans l’image que d’autres personnes plus ou moins malveillantes ont fabriqué pour nous.


Ce que j’en retiens ?

Les livres de John Green n’ont rien de compliqué. Mais si on se laisse porter par l’histoire, on s’envole vers un beau voyage qui nous laisse apaisé.

Advertisements

2 réflexions sur “La face cachée de Margo de John Green – Un road trip saisissant…

    • ifeelbooky 25 octobre 2015 / 17 h 30 min

      Merci beaucoup pour la nomination. Je fais ça au plus vite 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s