La Tour des Anges de Philip Pullman – Lecture Commune avec Thyfaine de Lulabouquine

tour ange (blog)

Il y a un mois de cela (oui, j’ai vraiment pris beaaaaucoup de retard !), j’ai fait une lecture commune avec Thyfaine du blog Lulabouquine. Nous avions toutes les deux lu le premier tome de la trilogie à la Croisée des Mondes (sur lequel j’ai déjà fait un article, ICI), et sur son compte instagram, Thyfaine proposait de faire une lecture commune du deuxième tome. C’était donc l’occasion ou jamais !
Et je suis bien contente de l’avoir fait car j’ai trouvé très intéressant de pouvoir partager les opinions au fur et à mesure de la lecture. De plus, si Thyfaine n’avait pas été là pour me motiver à lire, je ne serais probablement pas aller au bout du livre, ou bien pas aussi vite. En effet, les premiers chapitres m’ont un peu ennuyée, et puis vers la fin du livre, ça secoue un peu plus et là, hop! C’était parti 🙂
Je vais donc reprendre les grandes lignes de ce dont nous avons discuté.
ATTENTION ! Si vous n’avez pas lu le premier tome, ne vous aventurez pas dans la lecture de l’article qui suit. Vous risquez de vous faire spoiler pas mal de choses ! 


Les personnages et les points de vue :
Dès le début du livre, nous découvrons le personnage de Will qui est un petit garçon plus âgé que Lyra. Dans ces premiers chapitres, on comprend assez vite le caractère de ce jeune garçon à qui la vie ne semble pas faire de cadeau. On le voit confier sa mère à sa professeure de piano pour partir à la recherche de son père ! Un destin peu commun, donc.A noter qu’au début, j’appréciais déjà le petit bonhomme alors que Thyfaine ne semblait pas trop l’apprécier. Pour en savoir plus, je vous invite à aller voir son article [ICI] !
L’écriture est restée à la troisième personne, mais les points de vue changent à chaque chapitre : on passe du point de vue de Will à celui de Lyra en passant par Serafina Pekkala, etc. C’est quand même à double tranchant : alterner les points de vue permet derythmer le récit, mais changer trop souvent peu aussi nous faire perdre le fil de l’histoire.

Les mondes parallèles :
Comme je l’ai dit à Thyfaine, j’ai été assez surprise dès le début du premier chapitre, j’étais plutôt perdue. En effet, j’avais quitté le premier tome avec l’image d’un Londres à l’époque victorienne et me voilà maintenant projetée dans un monde où il existe des téléphones portables et des Burger King ! Et puis, j’ai fini par me souvenir qu’il y avait dans l’univers créé par Pullman, plusieurs mondes parallèles, et celui-ci en était un nouveau.
Le parallèle entre les deux mondes sera un peu plus expliqué par la suite, par une scientifique que les deux enfants rencontrent, le Dr. Malone.
Les passages d’un monde à l’autre aurait pu me perdre, ce qui était d’ailleurs assez risqué de la part de l’auteur de créer autant d’univers différents dans un seul livre ; et pendant un moment, j’ai bien eu peur de m’être perdue, mais il semble que l’auteur ait bien fait son travail puisque ni Thyfaine, ni moi n’avons été “larguées”.

Le ton et l’univers :
Le ton dans ce deuxième tome est assez différent du premier. Alors qu’on avait commencé avec un bon livre de fantasy, ce deuxième livre nous offre quelques chose de bien plus politique ; on creuse un peu plus pour découvre les manigances et les manipulations qui se font dans plusieurs camps et dans plusieurs mondes, certains vont dans le même sens sans le savoir et d’autres se combattent à travers les mondes. Il y a également quelque chose de moins enfantin, comme si on sentait Lyra grandir…
Aussi, on y trouve de plus en plus clairement une critique de la société contemporaine et de la religion. L’objectif de Lord Asriel est énoncé clairement : il veut détruire l’Autorité… qui n’est autre que Dieu dans notre monde.
Le livre se fait moins jeunesse pour parler aux adultes au travers de certaines références difficilement compréhensible pour un jeune public (comme l’allégorie de la caverne décrite par Platon pour expliquer le rôle de la philosophie).

Ma lecture :
Le démarrage de la lecture a été un peu laborieuse, mais heureusement que Thyfaine était là pour me motiver ! Pour commencer, la chaleur m’empêchait de rester pleinement concentrée dans ma lecture, mais aussi, j’ai trouvé qu’il commençait à y avoir quelques longueurs à force de passer d’un point de vue à un autre. J’avais l’impression que chaque histoire, qui pouvait se terminer assez rapidement, prenait en longueur à cause de ces mises en pause pour passer à une autre histoire. J’ai trouvé que ça en devenait lassant. Et puis, arrivée au chapitre 10… BAM ! J’ai commencé à me dire “ah, là il se passe quelque chose !” et le récit s’accélère jusqu’aux chapitres 12/13.
Beaucoup de noeuds se défont, et cela nous permet d’y voir un peu plus clair, sans pour autant tout nous révéler pour nous donner envie de lire la suite…

Enfin, je dois dire que je suis restée scotchée en terminant ce livre car je ne m’attendais pas à un tel dénouement !

Cette lecture a donc été une très bonne expérience, j’espère en faire de nouvelles prochainement 🙂

Et encore merci Thyfaine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s