Divergente, Veronica Roth : une dystopie, fraîche et dynamique

Divergente (blog)
Résumé :
Notre jeune héroïne, Beatrice, va avoir 16 ans. Son monde est divisé en 5 factions (Altruiste, Audacieux, Fraternel, Sincère et Érudit). Née Altruiste, il est temps pour elle de décider à quelle faction elle veut appartenir ; elle passe alors un test d’aptitude qui lui révèle un secret qui pourrait la tuer : elle est Divergente.

Mon avis :
L’univers de Divergente est une dystopie bien construite. Veronica Roth a su créer une société inexistante, mais vraisemblable. Je m’explique !

La ville dans laquelle vit Tris n’a aucun équivalent dans notre monde, elle est fermée et l’extérieur lui est complètement inconnu ; la société a également de nombreuses limites puisque chaque faction fonctionne selon ses propres règles et il n’est pas possible d’en sortir à moins de se retrouver « sans-faction » (ce qui parait être la pire condition possible à en croire les descriptions). Ce qui la rend vraisemblable, selon moi, c’est d’abord la présence d’institutions réels comme un gouvernement, une école, du commerce, etc., et surtout des moments de vie quotidienne (les gens mangent, dorment, se lavent, jouent etc.) On n’est pas encore dans de la grosse science-fiction, où tous les personnages sont des surhommes (ou « surfemmes » lol). J’ai aussi trouvé que l’auteur avait bien posé les bases de cet univers, du moins, elle en donne suffisamment pour qu’on ne se sente pas complètement perdu. Toutefois, je vous conseillerai d’attaquer cette lecture avec confiance et vous laisser prendre par l’histoire, car les nombreux nœuds qui vont se former au fil de votre lecture, se dénoueront à la fin au rythme des découvertes de Tris.


Les personnages de Divergente étaient plutôt attachants, en particulier Tris et Quatre. Évidemment, j’ai été séduite par Tris car ça fait du bien d’avoir des héroïnes (merci aussi à Suzanne Collins pour Katniss Everdeen !), mais pas seulement. J’ai apprécié de ne pas être face à une ado à la combativité exacerbée, parce que les ados de 16 ans carrément badass qui connaissent (on ne sait pas comment) toutes les techniques de combat et tous les systèmes informatiques… faut pas se moquer de nous quand même ! Ici, il y a une belle évolution du personnage, autant physique que psychologique et émotionnelle. On voit Tris grandir en fait, et ça fait plaisir à lire. Quant à Quatre, il prend de l’importance à travers sa relation avec Tris, par moment j’ai même trouvé ça un peu lourd (peut-être parce qu’on n’a que le point de vue de Tris), beaucoup de mystère et de secrets qui m’ont empêché de m’attacher à ce personnage. Et puis, il finit par révéler petit à petit ses faiblesses, et parait alors plus humain (et en accord avec son âge). Il mériterait quand même quelques claques de temps en temps (^_^). J’ai été un peu déçue par les autres personnages, j’aurais préféré des caractères un peu plus marqués ; au début j’avais tendance à me perdre dans les personnages. Et surtout, dans le Tome 3, des personnages (ré)apparaissent et sont difficiles à resituer car leur description a été faite vite fait dans les premiers tomes, et depuis bah… j’ai oublié ! Enfin, certaines relations auraient pu être un peu plus développées ; des pardons trop simplement donnés (en particulier à la fin) qui donnent la sensation que VR manquait de temps et avait pris quelques raccourcis. Mais, là j’ai l’impression de chipoter un peu quand même !

Les idées développées par Veronica Roth sont très intéressantes. J’ai retrouvé dans cette trilogie des arguments déjà soulevés par Suzanne Collins dans Hunger Games (lisez, mes amis, lisez!). Il s’agit, dans les deux trilogies, d’une remise en cause puis d’une rébellion contre le gouvernement établi. Dans Divergente, il y a des rébellions sur plusieurs niveaux (VR les a bien organisées, de sorte qu’on ne s’y perd pas). En fait, ce que j’ai aimé dans ce procédé, c’est qu’elle ne met pas d’un côté les gentils et de l’autre les méchants, ce qui change du schéma habituel. Rien n’est tout blanc ou tout noir, ce sont plutôt des nuances qui ne nous permettent pas de donner une solution (même avec le recul du lecteur). Et c’est finalement ce qui va faire la force de ces personnages qui doivent faire des choix difficiles, et même des sacrifices. Je pourrais vous parler plus longtemps des différents niveaux de rébellions mais ce serait vous spoiler royalement la trilogie, alors… tant pis pour moi ^_^

Je vais finir en parlant du style de l’auteur qui a une écriture très fluide. La succession des chapitres, les dialogues, l’action, etc., tout s’enchaîne comme dans un film. C’est certainement ce qui fait que l’adaptation du tome 1 au cinéma a été aussi fidèle, mais c’est peut-être aussi ce qui fait le manque de détails à certains moments. J’ai aussi apprécié la jeunesse de l’auteur qui apporte un certain dynamisme au récit, quelque chose d’authentique qui nous fait accrocher au récit et aux personnages qui, comme l’auteur, nous semblent plus proches. Enfin, dernier choix que j’aimerais saluer : un récit à la première personne. Quand j’ai commencé Hunger Games, ça m’a beaucoup surprise et j’avoue avoir été un peu déstabilisée, mais finalement, j’ai trouvé ça très prenant ! Du coup, j’ai aimé retrouver cette sensation dans Divergente. Le seul truc bancal se trouve dans le tome 3. VR décide d’alterner les points de vue de Tris et Quatre. Quelque part je comprends ce choix, mais après deux tomes avec un seul point de vue, c’est difficile de finir avec deux points de vue (je me suis parfois perdue, à me dire « mais qu’est-ce qu’elle raconte ? Ah mais non, c’est Quatre qui parle!)

Ce que j’en retiens ? Malgré quelques défauts d’écriture et des raccourcis un peu maladroits, dus à la jeunesse et au manque d’expérience de l’auteur, j’ai adoré cette trilogie, pour le plaisir d’avoir été immergée dans une histoire bien trouvée, une bonne dystopie qui pousse à réfléchir sur soi-même, ses opinions et ses relations.
Une trilogie prometteuse, j’ai hâte de lire les éventuels prochains romans de Veronica Roth.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s